,                                                                                                                                                                                           WWW.Google.com

BIENVENUE SUR LE SITE DE ADAMA SARR 

                                vivez tous actualités du village de kassack nord et sur le delta du fleuve senegal     http://www.everyoneweb.fr/www.adamasarr.com

 

 

 

kassacktv

 

 

 

 

 

www.kassacktv.com

 

 

 

 

Habitant de kassack et enseignant de formation,amadou à sollicité la ville de joeuf afin de pouvoir passer un DESS en développement local à l'université de nancy.

présent depuis 2003 en france il a obtenu son diplome avec la mention trés bien,souaite de retourner à kassack nord fort d'une expérience nouvelle en france.

samedi 17 octobre 2009

 

                                                                                      LE DELTA DU FLEUVE SENEGAL: un contex original

Le delta du fleuve senegal s'étend sur 5ooo km2,de saint-louis à dagana.On y retrouve environ la moitié des superficies aménangées dans la vallée,sous des formes diverses: grands périmètres irrigués

de 500 à 1500 ha,périmètres intermédiaires et piv.Le delta est d'abord original par son milieu naturel.Sa faible pluviométrie (200 à 300 mm),l'existence de grandes cuvettes argileuses et salées ont favorisé,

à partir de 1957 le développement de la riziculture irriguée en milieu paysan.cette évolution,précipitée par l'endiguement de l'ensemble du delta sénégalais en 1964 et par une sécheresse endémique à partir

de 1970,s'est faite au détriment des activités traditionnelles: pêche,élevage et,dans une moindre mesure,cultures et décrue.Aujourd'hui,la riziculture irriguée représente une composante majeur des

systémes de production du delta.

 

                                                                                        DEVELOPPER L'AGRICUTURE IRRIGUEE POUR LUTTER CONTRE L'INSECURITE ALIMENTAIRE.

Le sénégal est fortement dépendant de l'extérieur: 80% du riz consommé est importé.Les fortes potentialités hydro-agricolesde la vallée du fleuve sénégal (240 000 ha)permettraient pourtant de couvrir

une grande part (70%) des besoins nationaux.La part aménagée est mise en valeur (60 000 ha) ne couvre que partiellement les besoins de consommation et contraint le sénégal à dépendre

majoritairement des importations de riz asiatique.Dans une région ou le seuil de pauvreté dépasse les 40% de la population,les conditions du marché et les  efforts engagés durant la derniére décenie,ont

pourtant permis de rétablir la compétitivité de la production locale (rendements 6t /ha) et de créer les conditions favorables à  de nouveaux investissements dans l'agriculture irriguée.

Ces données témoignent du rôle que peut jouer l'agriculture irriguée en termes de lutte contre la pauvreté et de sécurité alimentaire.

Le developpement de l'agriculture,est une priorité constante des pouvoirs publics.Avec d'autres bailleurs de fonds,L'AFD soutient les efforts de L'état sénégalais depuis de nombreuses années.Elle méne

divers projets qui,tous liés,visent à instaurer les conditions optimales et durables de l'aménagement et du développement des zones agricoles irriguées dans la vallée du fleuve.

une nouvelle variété de riz pour l'afrique: le (nerica).

Le nerica - nouveau riz pour l'afrique,est le produit d'une hybridation interspécifique entre les les espéces de riz africains et asiatiques.Les sélectionneurs riz d'afrique de l'ouest ont finalement

réussi à combiner l' adaptation aux contraintes locales du riz africain et le rendement potentiel élevé du riz asiatique.le résultat pourrait révolutionner la riziculture en afrique subsaharienne.Un

riz qui produirait bien avec un minimum d'intrants dans les écologies africaines à fortes contraintes et qui répondrait encore  mieux lorsque les paysans  sons en mesure d'appliquer des intrants

supplementaires.Rien qu'en guinée,plus de 20 000 paysans ont cultivé des variétés NERICA en l'an 2000 et ces variétés semblent le prélude à une révolution agricole à base riz en afrique de l'ou-

est et du centre,à l'aube de ce troisième millénaire.La maturité précoce:les NERICA arrivent en général,à maturité à 90 - 100 jours par rapport aux autres variétés améliorées pluviales qui arr-

ivent à maturité à 120 - 140 jours en afrique de l'ouest c'est là un autre niveau  de défence contre les adventices.La tolérance à la sécheresse,la résistance à la cécidomyie africaine du riz,l'insecte

le plus dévastateur de la région.La résistance au virus de la panachure jaune,une maladie importante en riziculture de bas-fond.La résistance à la pyriculariose,le goût,larôme et d'autres qualités

de grain prisées par les paysans.

LA VIE DE LA PLANTE DU  RIZ:        Le  riz  c'est  la  vie

Le riz ,comme le blé, c'est une graminée annuelle,c'est-à-dire,on le séme au printemps et mûrit, selon la variété, entre septembre et octobre. La plante gagne une hauteur de 80 - 150 cm et, en

moyenne, met environ 3 - 4 et 5 mois pour mûrir selon la variété. Mais, savez-vous comment pousse une plante de riz ? La plante du riz pousse de la semence, aussi dit graine ou caryopse, qui

représente la fruit de cette espèce végétale. La semence du riz c'est une embryon et contient tous les sels mineraux, desquelles la plante a besoin, pendant la premiére phase de croissance.

Aussitôt plantée, la semence absorbe du sol,seulement l'eau necessaire pour ( exploser ). Puis pousse les racines ,qui s'allongent vers le bas et fixent la plante au sol. En même temps, la tige

 s'allonge vers l'haut. Cette phase s'appelle germination et c' est juste dans ce moment que commence le procédé de photosynthése de la chlorophylle. Lentement, se formeront aussi des feuilles.

A ce point, la plante commence à epousser et à se développer, en absorbant du sol, aussi des autres sels mineraux dont a besoin, pour grandir.En été la plante pousse une inflorescence, la pani-

cule ( qui , souvent, est improprement, appelée ' épi '). Elle contient 100 - 150 petits épis, sur la sommité desquelles il y a une fleur. La fleur éclose environ 90 jours après la germination de la se-

mence. Puis, chaque fleur se transforme dans une semance.

 

SOLIDARITE:   ville de joeuf france et le village de kassack nord sénégal.

Opération de solidarité sénégal:  Forts de l'expérience des années précédentes menée dans le village de kassack nord ( dans le département du Dagana, à 350 km de Dakar la capitale du sénégal,

14 jeunes et 4 encadrants sont allés prêter main forte aux habitants afin de terminer les travaux entrepris les années passés, du 17 février au 4 mars dernier. L'équipe de jeunes de l'association Initiatives

Solidarité Sénégal, soutenue par la ville de joeuf, a mené à bien, en compagnie d'une équipe de jeunes de kassack, et d'une entreprise de maçonnerie locale, l'achèvement de la clôture du dispensaire.

C'est armés de 400 kilos de matériel scolaire, de médicaments ( Hôpital de Genibois ), d'habits pour nourrisons ( CORA à Ste-marie-aux-chénes ) et d'équipements sportifs ( Nicoli Sports à Joeuf ), que

le groupe est arrivé à kassack. Une dynamique forte s'est installée au sein du village ce qui a permis de faciliter considérablement l'intégration des jeunes de l'association. Dès les premiers jours, des liens

forts se sont créés entre les villageois et les jeunes, avides de découverte de la culture Sénégalaise. Durant le séjour, le matin était consacré aux travaux de maçonnerie, et l'après-midi aux rencontres et

visites. Ainsi, le groupe a pu effectuer un court séjour à Rosso en Mauritanie, visiter le château de l'ancien gouverneur, le Baron Roger à Richard Toll à la frontière mauritanienne, visiter l'île de Gorée,lieu

de rassemblement des esclaves en route pour l'étranger aux 17è et 18è siècle, la ville de Saint Louis, ancienne capitale, et Dakar l'actuelle capitale du Sénégal.

 

                     Adama sarr                                                     

ETUDE GENRE DANS LA CONCEPTION ET LA MISE EN PLACE D'UN REGIME DE PROTECTION SOCIALE

 

                                          AGRO-SYLVO-PASTORALE  AU  SENEGAL.

 

Résumé:  Le régime de protection sociale agro-sylvo-pastorale doit reposer sur un système qui favorise l'égalité de chances et de

traitement entre les hommes et les femmes oeuvre à l'équité sociale.L'analyse menée dans trois régions du Sénégal,même si elle n'est pas

exhaustive,à permis d'examiner les relatuons de genre dans le domaine de la santé et de proposer des axes de réflexions pour la mise en

place d'un système qui intégrerait les attentes et préoccupations des hommes et des fammes.Trois principales disparités de genre doivent

être prise en compte dans les mécanismes du système de protec tion sociale:

1.Les femmes rurales,malgré l'importance de leur participation à l'entretien et à la sécurisation matérielle de la famille,ont un statut social qui

les rend dépendantes des hommes.Elles rencontrent de nombreux obstacles dans l'accès aux services sociaux de base et aux avoirs

productifs (terre,crédit,formation,temps...)qui réduisent les revenus qu'elle tirent de leurs activités économiques.

2.Les femmes,par leur capacité à enfanter,rencontrent des contraintes spécifiques en matière de santé reproductive et ont des besoins spéci-

fiques de mères (soins obstétriques,aide à l'accouchement,etc.) et de femme (avortement,contraception,etc.).Par ailleurs,de par le partage des

rôles, les soins aux malades leurincombent.

3.Les femmes dannns ie monde agricoles sont quasi-absentes des prises de décisions.Elles participent aux organisations de producteurs de mani-

ére collective,à travers leurs associations villageoises.Elle sont peu représentées dans les organes de décisions de ces organisations mixtes.

 

Les trois recommandations suivantes sont proposées comme axes prioritaires à la réflexion:

 

1.Le régime de protection sociale devrait inclure dans son organisation la notion (d'utilité sociale),basée sur la prise en compte et la valo-

risation des travaux de reproduction des femmes.Cet apport des femmes au bien être des familles serait considéré comme leur contribution

au régime.

2.Les soins préventif et curatif en matiére de santé de la reproduction doivent être incluss dans le panier de soins qu'offrira le régime de 

protection sociale.Il portera une attention particuliére sur les actions d'information en la matièrer.

3.Les femmes  doivent être sensibilisés sur le processus d'élaborationdu système de protection sociale au sein de leurs organisations.Un processus

d'accompagnement dans leurs réflexions dit être défini afin qu'elles identifient leurs attentes et participent à la gestion du système.  

 

 

INTRODUCTION:     contexte et justification:

Le Gouvernement du Sénégal a initié,en 2003,la formulation d'une loi d'orientation agro-sylvo-pastorale (LOASP)qui vise au renforcement de la compétitivité de l'agriculture nationale.Une des dispositions de

cette loi est la création d'un régime de protection sociale agro-sylvo-pastorale.Concernant les besoins en protection des populations,une enquête réalisée par le BIT en juillet 2002,ayant permis d'identifier la

couverture médicale comme étant la protection la plus demandée,le gouvernement sénégalais et les partenaires ont retenus ce risque comme priorité du système de protection social agro-sylvo-pastorale,

avant d'évoluer progressivement vers la couverture d'autres risques sociaux.

 

Une première phase de l'étude de faisabilité du régime conduite au niveau national a permis d'identifier différentes pistes concernant la formule de couverture (définition du paquet),son financement(cotisation

et autres sources de financement),l'organisation du système(sur une base territoriale)sa gouvernance,sa gestion technique(via une plate-forme commune de gestion)et la contractualisation avec l'offre de soins.

Elle a aussi permis d'identifier deux zones favorables au démarrage d'un système pilote:les régions de Tambacounda et de Saint-louis.

 

L'étude sur la question du genre s'inscrit dans le cadre de la phase d'études de faisabilité ciblées qui doivent permettre de préciser l'organisation du régime dans ces zones,ses mécanismes de gestion et de

financement.Selon les termes de références,elle a pour objectif d'intégrer une dimension genre au projet de conception et de mise en place d'un régime de protection sociale agro-sylvo-pastorale au Sénégal.

Plus spécifiquement,elle doit permettre:De mieux comprendre la problématique des femmes et de leur accès aux soins dans le monde agricole.D'examiner le rôle des femmes et des hommes dans le cadre de la

conception,la mise en place et la gestion du régime de protection sociale agro-sylvo-pastorale dans les deux zones pilotes prévues pour ce régime.De mettre en place un certain nombre d'indicateurs permettant

de suivre la dimension genre dans le cadre de ce régime.

 

 

                                                                                                         Aperçu général sur le Sénégal:

 

 

 

                                                                                                           

Le Sénégal est un pays sahélien qui s'étend sur 196.192 Km2.Essentiellement composé de plaines et de plateaux,le relief façonne plusieurs grands ensembles naturels.L'importante façade maritime sur l'Océan

Atlantique,se subdivise aussi en grandes sous régions morphologiques.Le Sénégal jouit d'un climat tropical de type soudano-sahélien,aux températures,en général,élevées avec alternance d'une saison sèche

et d'une saison humide.La végétation se dégrade du sud au nord,passant de la forêt à la steppe sahélienne.

 

 

 

 

 

Ecoutez en direct radio fondou                 En cliquant sur le lien ecoutez en direct radio fondou vous acceder directement

            cliquez ici   

         ADAMA SARR

                                                   a la radio fondou ( radio aére lao ) et ( radio renndo )

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                            

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

           Cliquez sur RTS1                

Regarder RTS1 en Direct

 

Cliquez sur le logo RTS1 pour telecharger gratuitement sunuradiotv premier logiciel multimédia développé en Afrique de l'ouest est une application en ligne facile à utiliser

qui vous permet d'écouter et regarder gratuitement Via Internet,des radios et télévisions du Sénégal et du monde entier.En plus vous pouvez accéder à vos sites internet

préférès directement.Accès illimité et totalement gratuit

 

 

                                                                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                Ecoutez toutes les radios de la FM et du monde entier sur RadioMee !        RFI                                                                                                                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                     REPUBLIQUE  DU  SENEGAL                                                                   

 

                                                   MINISTERE  DE  L'AGRICULTURE  PROGRAMME  NATIONAL  D'AUTOSUFFISANCE  EN  RIZ

 

                                                                                                     LISTE  DES  ACRONYMES:

 

 

 

    ADRAO: Association pour le Développement de la Riziculture en Afrique de l'Ouest ( Centre du Riz en Afrique de l'Ouest )                                      site : http://www.everyoneweb.fr/www.adamasarr.com

   CAR Conseil Agricole et Rural

   CNCAS: Caisse Nationale de Crédit Agricole du Sénégal                                                                                                                                                                                                 CONTACT

   CPSP: Caisse de Péréquation et de Stabilisation des Prix

   CR: Communauté Rural                                                                                                                                                                                                                                                        sarradama@sfr.fr

   DSRP: Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté

   FNRAA: Fonds National pour la Recherche Agricole et Agro-alimentaire                                                                                                                                                          adamasarr62@yahoo.com

   GMP: Groupe Moto Pompe

   GOANA: Grande Offensive Agricole pour la Nouriture et l'Abondance

   GPF: Groupement de Promotion Féminine

   INP: Institut National de Pédologie

   ISRA: Institut National de Recherche Agricole                                                                                                                                                                                                      TEL: PORTABLE:     0662593901

   ITA: Institut de Technologie Alimentaire

   LOASP: Loi d'Orientation Agro-Sylvo-Pastoral

   LPDA: Lettre de Politique de Développement Agricole                                                                                                                                                                                                TEL: FIXE:   0493680354

   LPDI: Lettre de Politique de Développement Institutionnel

   OMVS: Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal

   OMVG: Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Gambie                                                                                                                                                                                  siége 61 bd de la république

   ONCAD: Office National de Coopération et d'Assistance au Développement

   OP: Organisation de Producteur

   PASA: Plan d'Ajustement Structurel du secteur Agricole                                                                                                                                                                                              06400  cannes   france

   PIB: Produit Intérieur Brut

   PNAR: Programme National d'Autosuffisance en Riz

   SAED: Société Nationale d"Aménagement et d'Exploitation des Terres du Delta du Fleuve Sénégal et des Vallées du Fleuve Sénégal et de la Falémé

   SCA: Stratégie de Croissance Accélérée

   SNDR: Stratégie Nationale de Développement de la Riziculture

   SFD: Système Financier Décentralisé

   SRP: Stratégique pour la Réduction de la Pauvreté

   VFS: Vallée du Fleuve Sénégal

 

                                                                                                            Résumé:

 

 

 

   Le riz occupe une place de choix dans les habitudes culinaires des Sénégalais. Le riz au poisson ' Maaro e liddi ' ou ' Thiébou-djéne ' est le plat national du pays. L'accroissement démographique l'urbanisation croissante ont augmenté

   significativemen les besoins de consommation de cette denrée, amenant le sénégal à recourir à des importations massives. Avec une consommation de 74 kg / an par habitant, le sénégal figure parmi les plus grands consommateurs de

   riz de l'Afrique de l'Ouest.En effet, si la consommation apparente en riz au sénégal était de 400 000 tonnes en 1995, elle est passé à 800 000 tonnes en 2007, avec 106 milliards de F CFA pour les importations nettes . Le riz, à lui seul, est

   responsable pour 16 % du déficite de la balance commerciale et ce phénoméne a tendance à s'amplifier dans le temps car la production nationale progresse moins vite que la consommation qu'elle ne couvrait qu'a hauteur de 20 % seu-

   lement.Face au contexte mondiale marqué par un renchérissement des prix des produits agricoles, le Gouvernement du sénégal a fait de l'Autonomie une préoccupation majeur. Dans cette perspective la Grand Offensive Agricole pour

   la Nouriture et l'Abondance, vaste plan d'urgence et programme stratégique en même temps visant l'augmentation de la production agricole pour garantir la sécurité alimentaire et l'abondance, à été lancé par le Président de la républ-

   ique en avril 2008. Dans ce cadre, un objectif de production de 1 000 000 tonnes de riz blanc compétitif et répondant aux goût et exigences des consommateurs, à l'horizon 2012 est assigné au Programme National d'Autosuffisance en riz

   (PNAR) pour couvrir les besoins du sénégal. Au delà de l'autosuffisance alimentaire, la création d'un environnement incitatif pour l'implication du secteur privé constitue un défi majeur pour la croissance économique et l'éradication de

   la pauvreté. Pour ce faire, se fondant sur les incertitudes du marché international du riz et au égard à la dotation exceptionnelle du sénégal en resources naturelles ( eau abondante, terres aptes à la riziculture, climat favorable autoris-

   ant deux cultures par an.), le Gouvernement du sénégal a élaboré une Stratégie Nationale de Développement de la Riziculture (SNDR). En effet, en tenant compte des potentialités des différentes zones rizicoles et face aux problémes

   identifiés, des stratégies spécifiques à chaque zone ou type de riziculture ont été élaborées et appliquées aux composantes suivantes: (Aménagements des terres - Equipement en matériel d'irrigation - Financement de la production, m-

   atériel de production et de post-récolte - Commercialisation). Pratiquée sous pluie ou en irrigué, la riziculture, enjeu national, suscite ches les producteurs un engouement croissant, malgré les difficultés conjoncturelles. Elle réunit aujo-

   urd'hui, au sein de structures professionnelles ( Unions, Fédérations, Interprofessions ), différents acteurs ( OP, Institutions de Recherche et de Conseil, Prestataires de services, Transformateurs, Commerçants...) aptes à prendre en charge 

   le développement de la filiére. La premiére campagne ( contre-saison et hivernage 2008 ) de l'exécution du Programme National d'Autosuffisance en riz (PNAR) dans le cadre de la Grande Offensive Agricole pour la Nourriture et l'Abond-

   ance (GOANA) a donné une production globale jamais égalée de 500 000 tonnes de riz-paddy, soit 94 % de l'objectif fixé en premiére année. Une telle production a contribué à l'amélioration du taux d'autosuffisance en riz du sénégal qui

   est passé de 19 à 40 %. Avec un budget estimé à 174 milliards F CFA pour les trois prochaines années (2009 à 2011), la marche vers l'autosuffisance en riz, déclinée selon les étapes suivantes, va conférer au sénégal, gros consommateur de

   riz, le statut de pays producteur de riz  et enfin de satisfaire ses besoins en riz pour l'horizon 2012.

  

  

  

  

 

                                                                                                            2008 : 364 000 tonnes de riz blanc, soit 535 000 tonnes de paddy.

                                                                                      2010 : 623 000 tonnes de riz blanc, soit 916 320 tonnes de paddy.

                                                                                      2012 : 1 000 000 tonnes de riz blanc, soit 1 500 000 tonnes de paddy.

  INTRODUCTION:   Face à l'accroissement démographique et à l'urbanisation croissante, le Gouvernement du sénégal a fait de l'augmentation de la production agricole nationale, une préoccupation majeure. Dans ce cadre, en réfé-

 rence à la Loi d'Orientation Agro-Sylvo-Pastorale (LOASP) et aux choix formulés dans le document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP2) et à ceux contenus dans la Stratégie de croissance Accélérée (SCA). L'option politique

 Stratégique a été prise d'assurer l'autonomie alimentaire du pays en riz à l'horizon 2012, par la production agricole locale. Dans cette perspective et en se basant sur les potentialités des différentes filiéres et les dotations physiques, humai-

 nes et techniques des différentes zones de production du pays, le Chef de l'Etat a instruit le Ministère de l'Agriculture d'établir et de mettre en oeuvre des programmes appropriés. C'est dans ce cadre que le programme National d'Autosuffis-

 ance en riz (PNAR), adossé à la Stratégie Nationale de Développement de la Riziculture (SNDR) est élaboré. Si la consommation apparente en riz au sénégal était de 400 000 tonnes en 1995, elle est passée à 800 000 tonnes en 2007, avec 106

 milliards de F CFA pour les importations nettes. Ces importations de riz participent pour 16 % au déficit de la balance commerciale et ce phénoméne a tendance à s'amplifier dans le temps car la production nationale progresse moins vite que

 la consommation qu'elle ne couvrait qu'à hauteur de 20 % seulement. IL convient, en outre, de prendre en considération les menaces qui pésent sur le commerce international et qui s'illustrent par le fait que: ( i ) seuls 4 à 7 % de la production

 mondiale sont commercialisés ; ( ii ) la chine est devenue importatrice et cliente pour la Thaïlande qui assure les 75 % des approvisionnements du sénégal. Ainsi, la promotion de la riziculture locale pour satisfaire la demande nationale relève

 d'une option stratégique  de l'Etat, confortée par les incertitudes du marché international du riz et les potentialités exceptionnelles dont dispose le sénégal en ressources naturelles ( eau abondante, terre aptes à la riziculture, climat favorable

 autorisant deux cultures par an). L'atteinte de l'autosuffisance en riz constitue un grand pas vers l'autonomie alimentaire du pays en céréales.

 

 

                                                                                                                                      envoyer vos commentaire sur le site